Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sainte Baume : Gestion Forestière et Chiroptères

Publié le par Fred

Pour les personnes qui s'interessent à la protection des milieux naturel de la Sainte Baume et en particuliers des Chauves souris :

Cette étude concerne la région Rhône Alpes, un milieu identique à ce que l'on peut trouvé dans le Massif de la Ste Baume.

 

Gestion Forestière et Chiroptères

 

Les mesures préconisées dans cette documentation sont -elles

PRISES EN COMPTE PAR LES MULTIPLES GESTIONAIRES DES ZONES NATURELLES

DE LA SAINTE BAUME ?

Rappel : 2012 Année pour la protection de Chiroptères

 

Flores--Faunes-Nature. 7317

Le Mîtage des zones naturelles de la commune du Plan d'Aups pose un réel problême ! Exemple sur le quartier des Adrets, vallon de la Figuière et résurgence du même nom.

 

Une construction n'est toujours pas achevé depuis plusieurs années, en "limite" de zone verte. Elle est située sur un petit plateau calcaire juste au-dessus de la sortie de la résurgence.

            La protection et qualitées de la resource en eau est-elle garantis ?

            La liberté de passage est-elle assurés ?

            Est-il judicieux de délivré des permis de construire dans  ou sur des sites aussi sensible ?


A droite comme à gauche de la route communale qui conduit a la colline de la Lare tous les accès au milieux naturel sont en passe d'être fermé. Outre les promeneurs qui ne peuvent plus passés, les animaux eux aussi son entravés, les point d'eau permanent son important et  rare à la surface d'un plateau calcaire leurs sont fermé.

Que font les nombreux acteurs de la préservation de la nature ?? A quoi sert Notre Marianne d'Or ?  Et les nombreuse associations agrées qui peuples notre contrée ne semble pas vouloirs signalés ni même dénoncés de tels pratiques, certains se poses même des questions bassement pécuniaires. Sur le pour et le contre d'une centrale solaire dans la Lare... 

DANS LE MILIEU NATUREL !!

Ci-dessous des images de la Fontaine des Adrets.

 

 


Commenter cet article