Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

IKEA, coupable de destruction d'espèces protégées.

Publié le par Fred

Il y a quand même des procès qui se gagnent...

 

Voir la copie de l'article de presse ici :

 

Une amende de 30 000 € dont
10 000 avec sursis, les parties civiles
reçues dans leurs droits. Le tribunal
correctionnel d’Aix a rendu
sa décision dans le dossier
Ikea. Le géant du meuble en kit
est reconnu coupable. En mars,
le directeur d'Ikea développement
s’expliquait sur les délits
de destruction de végétal non
cultivé, destruction du milieu
particulier d'une espèce végétale
protégée non cultivée et d'une espèce
animale protégée non domestique.
La raison?
Une plateforme logistique bâtie
à Fos sur un terrain commercialisé
par le Port autonome de
Marseille. Sauf que le projet entraînait
la destruction de spécimens
d'espèces protégées, végétales
et animales. À la barre, Ikea
plaidait la bonne foi : "Les espèces
protégées sont signalées après
le début des travaux. On avait
fait réaliser des études d'impact
par un bureau d'études et sollicité
l'avis du Conseil national de la
protection de la nature". En 2008,
Ikea faisait procéder aux premiers
défrichements. Peu après,
on relevait la destruction d’espèces.
Des associations portaient
alors plainte pour destruction
d'espèces protégées et atteinte à
la conservation d'espèces végétales
: "On leur demandait de
construire ailleurs. Le projet, c'est
27 hectares bétonnés et des pertes
dans la faune et la flore".
Pour le procureur Pilling,
"Ikea aurait dû éviter cette négligence " .

Amende requi  :
30 000 €. Pour Me Dolfi, Ikea "comparaît
avec un tel sentiment d'injustice
: son implantation sur ce
site, c'est à l'initiative du Port
autonome, sur un secteur qui
n'est pas considéré comme un site
sensible". L'avocat rappelait les
mesures compensatoires d’Ikea
(1,7 million d’euros) pour protéger
le site.


Sèverine PARDINI

Commenter cet article
F
<br /> A ce tarif là, les destructions vont continuer. 30 000 € c'est une paille pour un tel projet.<br /> <br /> <br />
Répondre