Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Découverte Archéologique place de l'église du Plan d'Aups.

Publié le par Fred

La découverte archéologique faite sur l'aire de l'église était très prévisible !!

Le Maire ne souhaiter sans doute pas prévenir les services en charges de la protection de notre patrimoines culturel dont il est en principe l'un des 1er mayon  !!

Eglise St Jacques le Majeur en 2007 

Des précautions aurait sans doute dû être prise en amont des travaux car le maire de pouvait ignorait l'importance historique du site le plus ancien du centre de notre village. Les deux sites présents à cet endroit ont déjà livrés des vestiges historique source de connaissances sur le passé de notre village.  

Les deux sites inscrits à l'inventaire archéologique de Var, N° DRACAR pour l'église 15966 N° d'ordre le 3. L'église est également inscrite au monument historique et à ce titre elle bénéficie d'un périmètre de protection de 500m de rayon autour d'elle. Le second N° 15964, N° d'ordre 2 sur la liste ci-dessous : (vous pouvait agrandir l'image en cliquant dessus)

carte n ) 2 modifié-1  

Ce dernier site bénéficie lui d'un important périmètre de protection dont voici la cartographie :

plan1.JPG 

Dimanche, après avoir était informé vers 16h par un ami de la présence d'ossement dans la tranchée ouverte sur l'aire de l'église je me rends sur les lieux. Je constate l'exactitude de l'information et prend rapidement quelques photos. De retour chez moi je contact immédiatement les services de l'INRAP et de la DRAC. Etant moi même équipier scientifique FFS sensibilisé à l'archéologie en terrain karstique par un stage au CNRS CEPAM de Nice 06. (Rapport de stage 2005)

Je contact également plusieurs de mes connaissance dans le milieu archéo, tous me disent que la marche à suivre et d'immédiatement d'informé la Gendarmerie, c'est la procédure car il s'agit d'ossements humain et qu'ils pourrait être récent...

DSC05036.JPG 

Les Gendarmes, très pro se déplace immédiatement sur le site suivie de la brigade de recherche de Brignoles. Nous sommes dont dimanche 10 février, les ossement aurait était mis à jour par les ouvriers le vendredi 8 février, les gendarmes aurait donc dû être informé dès le 8 février de la présence d'ossements humain non identifié... Pourquoi personne au niveau de la commune de la fait ?? 

Gendarmes.JPG 

Les choses vont maintenant pouvoir suivre leur cours normal, la Direction Régionale des Affaires Culturel (DRAC) ayant était prévenu des archéologues viendrons visiter le site et faire les premières constatations le jeudi suivant, durant cette période le site et figé par la gendarmerie.

Le Jeudi 14 au matin arrive sur le site les archéologues de l'équipe départemental du Conseil Général du Var, l'INRAP n'ayant pas était mandaté par Mde Landuré responsable de la DRAC 83.

L'INRAP étant : Institut National de Recherche Archéologiques Préventives. 

Ce n'est dont pas l'INRAP qui pratique les 1ere détermination des coupes archéologiques présentes dans la tranchée mais deux archéologues du CG 83. Leur but étant de faire une première évaluation du nombre de corps, de leurs positions, de leurs profondeurs. Durant cette évaluation aucun céramique n'a était découverte ce qui est déjà une information importante. 

La vidéo visible ici : 

En fin de matinée le maire est venu faire un tour sur le chantier puis proche de midi Mde Landuré ces elle-même déplacé. 

En présence de Mde Landuré le maire c'est bien sur attribué la découverte, l'arrêter de travaux et d'avoir prévenu la Gendarmerie, Je ne comprends pas alors pourquoi les Gendarmes ne sont venu sur le site que dimanche après mon coup de fil au 17 !! Soit deux  jour après que les ossements ne soit sortie de la tranchée par les ouvriers...

Le maire du plan d'Aups pourtant si à cheval  sur la procédure n'aurait dont pas respecter la régle, en présence d'ossements humain qui plus ait... Ou savait-il déjà qu'il était en présences de vestige archéologique. 

LES PHOTOS : 

 
Je suis tout de même un peu dubitatif de la décision de Mde Landuré de permettre la reprise rapide des travaux en cour sur la place de l'église, la poursuite de la tranchée sur 3m vers le Nord. Bien qu'il semble convenu que les travaux ne reprendrons que lundi 18 en présences des archéologues du CG 83.
Hélas le maire n'a pas attendu !! Dès vendredi une nouvelles tranchée perpendiculaire à même était réaliser.
DSC05067.JPG 
Notres patrimoines culturel n'ait décidément pas entre de bonne mains. Pourtant, Mde Landuré aurais déclaré à un responsable associatif local rentré en contact téléphone avec elle "que c'est un vrai scandale de défiguer à un tel point ce site..."
En effet le maire a l'intention de construire un nouveau bâtiment directement sur le site. Même s'il indique que les fondations seront, au vu de la découverte des fondations renversée. Ce qui veux dire plus large que profonde mais descendront tout de même au minimum à 30cm.
Selon toute vraisemblance cela d'empêchera pas d'impactés une nouvelle fois un des sites les plus ancien et d'importance du passé de notre commune. Site, qui plutôt qu'être recouvert de béton pourrait être mit en valeur...
D'autant plus que le site couvre sans aucun doute toute la zone de l'église car durant les dernières années d'autres découverts passées sous silence ont eu lieu dans cette zone.

Les travaux avenir pourrait bien touchés d’autres couches de sépultures car plus on va vers l’Ouest plus les sépultures se rapproche de la surface comme vous allez le comprendre  en lisant les explications suivantes.  

 

Concernant le nombre de corps, d’après les archéologues nous sommes dans un cimetière qui devait occuper la totalité de l’aire de l’église. Vraisemblablement un grand nombre de tombe sont présentes et cela sur plusieurs niveaux. Les tombes recoupé par la tranché se trouve pour la plus part à une profondeur de 80cm, la tranché elle descend jusqu’à 1,10m. L’estimation de l’âge n’ait pas assurée mais ils évoquent l’époque de la peste vers 1620. Cette date correspondrait à une des couches présentes.


Par contre, au Sud de la tranché et dans le fond de celle-ci a était mis à jour des pierres de bordures et de couvrement de tombes qui serais OU pourrai être selon les archéologues beaucoup plus ancienne, probablement d’époque médiévale.

DSC05016.JPG

Cette bordure de tombe située donc au Sud apparait à partir de 1.20m de profondeur ce serait donc le second niveau ou peut-être le troisième. Car nous savons que l’aire de l’église a ses dernières années était plusieurs fois mise à niveau ce qui sans aucun doute rapprocher les sépultures de la surface voir même à certains endroit supprimer le 1er niveau.

 

Ce qui d’ailleurs est confirmé par la présence d’ossement retrouvé beaucoup moins profondément côté Sud de la tranché en paroi Est. Ils étaient situés à environ 30 ou 40 cm de la surface largement au-dessus de tuyau noir qui traverse la tranchée.

Selon les archéologues il pourrait s’agir d’ossement remaniés mais peut-être pas… Il pourrait s’agir d’ossement mis à mal par les diverses mise à niveau mais aussi par la circulation automobile qui passe pile poil à cet endroit. Cette couche pourrait bien être le 1er niveau… Sans fouille complémentaire ou sondage sur le site nous ne le seront jamais.

 

L’aire de l’église à plusieurs fois était rabotée et mise  à niveau au cours des 10, 30 ou 50 dernières années, cela a donc considérablement   rapproché les tombes de la surface.

En clair le second niveau estimé à 1.10m pourrait être en fait le troisième niveau…

Personnellement je me rappelle quand j’étais petit a l’école de Plan, l’aire de l’église avait un beau gazon bien vert et surtout de nombreuses irrégularité, la hauteur de l’aire n’était pas uniforme comme actuellement.

 

Au sujet des tombes qui auraient était retrouvés 15 à 20 m plus à l’Ouest de la tranché cela à l’occasion de l’agrandissement de l’école du temps de Mr. Prohom (l’ancien maire). Si comme la déclaré le maçon ayant travailler sur le chantier à l'époque, elles étaient recouverte de tuiles ou tuilos  elles seraient beaucoup plus ancienne car ce type de sépulture a couverture de tuiles est estimé au environ du 3 siècle de notre ère. S’il s’avère que des sépultures aussi anciennes sont présentes sur le site il  serait sans doute bon de faire au minimum  un sondage ou fouille témoin d’une petite zone dans le but de confirmer ou infirmé cette possibilité.   


 

Tout cela nous indique que le cimetière occupait toute la surface de la place de l’église bien avant la construction de l’école et de l’ancienne mairie. Comme ont peu le voir sur le terrain le niveau de surface varie considérablement entre le haut de l’aire du côté de l’église et le mur de l’ancienne mairie, le terrain est en pente vers l’Ouest. Ont peux donc supposé que le terrain au niveau de l’école et de l’ancienne mairie a subi plusieurs mise à niveau  au fil du temps, ne serait-ce que pour faciliter la construction des bâtiments existant. Les couches de sépulture 1 et 2 ont peut-être dans ces conditions était supprimer au niveau de l’école, que le niveau du sol dans la zone de la tranché soit bien plus proche de la couche 1 (remanier). Ce qui expliquerait la présence d’ossement à 30cm de la surface sans qu’ils soient pour autant en place.

 

Ont peux donc facilement envigeager que 4 niveaux de tombe sont présentes sur le site, le 4em étant les tombes sous tuiles mis à jour par Prohom (l’ancien maire). Les niveaux supérieurs ayant sans doute était déjà raboté par la construction des divers bâtiments sans compté l’érosion naturelle, le passage des voitures.

Le passage ouvert par le maire actuelle entre l’école et les bâtiments du quartier St Jaume

a sans doute également impacté des sépultures. Ce passage a était ouvert après 2007 comme l’atteste la datation présentes sur les images aérienne de google…

Ci-dessous, images satellite avant et après 2007 qui montre l'ouverture du passage par le maire actuel. Pour cela, une parti de l'ancien préau de l'école à était détruit et les terrains mit à nu...


Eglise-St-Jacques-le-Majeur-en-2007-copie-1.JPG 

Ci-dessus avant 2007

Eglise-St-Jacques-le-Majeur-Geoportail.JPG 

Ci-dessus après 2007 

 

 




Commenter cet article